La vaccination de votre chat

La vaccination a pour but de protéger un animal contre une maladie le plus souvent d'origine virale ou bactérienne. C'est le meilleur moyen de lutte contre les maladies infectieuses, reconnu et appliqué universellement, aussi bien en médecine humaine qu'en médecine vétérinaire. Grâce à des programmes de vaccination systématiques, on peut espérer éradiquer certaines maladies comme l'a été chez l'homme la variole en 1981.

  1. Comment cela fonctionne ?


La vaccination stimule les défenses immunitaires de l'organisme. Elle induit une réaction immunitaire qui permettra à votre animal de réagir rapidement et efficacement en cas de contact ultérieur avec l'agent pathogène (qui provoque la maladie) et lui évitera ainsi d'être malade.

  1. A quelle fréquence vacciner ?


La première année, on parle de primovaccination. C'est en fait la première partie du protocole vaccinal. Elle peut être constituée d'une ou de plusieurs injections, suivant la nature du vaccin et suivant l'âge de l'animal. En général, la vaccination débute à l'âge de 8 semaines.
Ensuite, il est impératif de procéder à des rappels réguliers de vaccination afin d'entretenir la protection obtenue. Le plus souvent, le rappel est constitué d'une seule injection vaccinale. Toutefois, cela peut varier selon le contexte épidémiologique et la législation en vigueur. Votre vétérinaire traitant est seul en mesure de vous indiquer le protocole de vaccination le mieux adapté pour votre animal.

Quelles sont les maladies vaccinales ?

Le typhus (ou panleucopénie)
Maladie contagieuse due à un virus se traduisant par une gastro-entérite sévère (vomissements et diarrhée), et évoluant vers la mort dans 90% des cas chez les chatons.
La maladie se transmet très facilement, le virus responsable étant très résistant dans le milieu extérieur. Elle est devenue peu fréquente en France actuellement, notamment grâce à la vaccination.

Le coryza
C'est une maladie respiratoire très contagieuse se traduisant par un rhume et une conjonctivite entraînant des éternuements, des larmoiements et une toux. Elle peut aussi s'accompagner d'une baisse d'appétit et parfois être à l'origine de lésions buccales (ulcères sur la langue).
Le coryza peut conduire à des séquelles respiratoires ou oculaires et dans les cas extrêmes évoluer vers la mort de l'animal. Cette maladie est très fréquente, elle représente environ 90% des maladies respiratoires du chat. Les chats de tous âges et de toutes races sont atteints, quel que soit leur sexe.
Cette maladie est due à des virus. Les plus fréquents sont le calicivirus et l'herpes virus (appelé virus de la rhinotrachéite féline
Même si le chat guérit des symptômes, il peut rester porteur des virus et continuer à contaminer d'autres chats.

La chlamydiose
Maladie bactérienne, contagieuse se traduisant par une conjonctivite s'accompagnant parfois d'une rhinite et occasionnellement d'une pneumonie. Cette maladie peut dans certains cas évoluer vers la mort. La chlamydiose du chat semble pouvoir exceptionnellement se transmettre à l'homme sous forme d'une conjonctivite bénigne.

La leucose féline
Elle est due à un rétrovirus, le virus leucémogène félin (FelV en abréviation anglo-saxonne) se traduisant principalement par l'apparition de tumeurs et par une immunodépression qui va s'installer peu à peu.
La contamination des chats peut se faire par la salive (en cas de morsure ou de léchage), par l'intermédiaire des litières partagées, par contact nez à nez et par le lait de la mère lors de l'allaitement des chatons. La transmission peut se faire également lors de la gestation.
Appelée à tort "Sida du chat", c'est la maladie la plus fréquente de cette espèce. Cette maladie affecte exclusivement le chat, elle n'est pas transmissible à l'homme. Il existe des tests sanguins très simples à réaliser afin de vérifier si le chat est infecté par le virus. La vaccination contre la leucose féline représente un des grands progrès de la médecine féline actuelle. Elle est possible dès l'âge de 9 semaines.

Le "Sida du chat" est dû à un autre virus, le FIV (Virus de l'Immunodéficience Féline), proche du FelV. Le FIV n'est pas transmissible à l'homme. De la même façon que pour l'homme, il n'existe pas de vaccin actuellement pour prévenir cette maladie. La transmission de ce virus se fait essentiellement par morsure, à l'occasion de bagarres. Comme pour le FelV, il existe des tests sanguins simples réalisables par votre vétérinaire permettant de dépister une infection par le FIV.

La rage
La rage est une maladie contagieuse, transmissible à l'Homme. Elle se traduit par des troubles nerveux conduisant obligatoirement à la mort. Elle fait l'objet d'une surveillance sanitaire stricte qui impose la vaccination pour tous les chats vivant en zone déclarée infectée. Elle est aussi obligatoire pour les chats introduits dans un camping ou un centre de vacances, en cas d'importation et le plus souvent en cas d'exportation (se renseigner auprès de l'ambassade du pays d'exportation), pour les chats introduits en Corse ou dans les DOM.



Pour faciliter le suivi de votre animal par votre vétérinaire, n'oubliez pas à chaque visite d'apporter le carnet de santé de votre chat.

Actualités